11.12.2019, 05:30

Le terrain de la station de la télécabine entre Nendaz et Siviez divise Isérables

Premium
chargement
La station de départ a été construite sur un terrain qui n'appartient pas à NVRM.

Litige La vente d’une parcelle divise Isérables et cristallise les tensions qui opposent la bourgeoisie aux remontées mécaniques de Nendaz et Veysonnaz. La société y a construit la station de départ de sa nouvelle télécabine. Mais celle-ci est toujours en main de la bourgeoisie et son sort sera décidé jeudi.

A moins de deux semaines de l’inauguration de la liaison stratégique Prarion-Plan du Fou, la société de remontées mécaniques de Nendaz et Veysonnaz (NVRM) n’est toujours pas propriétaire de la parcelle où se dresse la station de départ de sa nouvelle télécabine. Pour l’heure, contre la volonté de NVRM, elle reste en main de la bourgeoisie d’Isérables.

Pour les...

À lire aussi...

Remontées mécaniquesNendaz/Veysonnaz: 25 millions pour garantir les liaisons entre les 4 ValléesNendaz/Veysonnaz: 25 millions pour garantir les liaisons entre les 4 Vallées

Top