16.07.2019, 15:30

Valais: un projet transfrontalier pour valoriser les fromages d’alpage

chargement
A terme, l'objectif du projet Interreg Typicalp est d'améliorer les revenus des fromagers dans les alpages valaisans et valdôtains.

Agriculture Le projet Interreg Suisse-Italie Typicalp, qui vise à définir la typicité des fromages d’alpage afin de mieux les valoriser, a été officiellement lancé ce mardi au Grand-Saint-Bernard.

Caractériser les différents arômes des fromages d’alpage afin de mieux les valoriser. Tel est l’objectif premier du projet Interreg Typicalp officiellement lancé ce mardi au Grand-Saint-Bernard.

«L’idée est d’améliorer la qualité de la chaîne de production laitière dans les zones de montagne par une approche de gestion durable et innovante», souligne Laurence Nicolay, coordinatrice du projet pour la HES-SO Valais-Wallis.

Une cartographie des fromages

Si le projet est désormais lancé, son application concrète sur le terrain démarrera en automne dans les alpages. «Nous voulons mettre en évidence le lien entre la qualité de l’herbage, du lait et des fromages, notamment en valorisant le petit-lait comme fumure. La traçabilité des processus de production est un des éléments clés pour assurer un meilleur contrôle et autocontrôle, ainsi qu’une plus grande transparence pour les consommateurs», précise Laurence Nicolay.

Grâce à l’analyse sensorielle, qui consiste à caractériser les aliments à l’aide des sens, il sera possible de cartographier les fromages selon la dominante de leurs arômes et de leur qualité. Typicalp veut aussi préserver les caractéristiques locales, le raclette côté valaisan et la fontina côté valdôtain, par l’identification de marqueurs de qualité et le maintien du savoir-faire de la tradition alpine.

Il s’agit enfin de diversifier la production par le développement de nouveaux produits innovants et, à plus long terme, d’augmenter les revenus des fromagers dans les alpages valaisans et valdôtains.

Un projet transfrontalier

Le projet Interreg Italie-Suisse Typicalp est réalisé en collaboration avec de nombreux partenaires. Côté suisse, on citera la HES-SO Valais-Wallis (Instituts technologie du vivant, informatique de gestion, entrepreneuriat & management), le Service cantonal de l’agriculture et des entreprises privées. Côté italien, le Département agriculture de la région autonome, la Chambre de commerce et des métiers du val d’Aoste et le Fondation Links – Leading Innovation & Knowledge for society.

Présent mardi au Grand-Saint-Bernard, le conseiller d’Etat Christophe Darbellay a rappelé qu’il existe un potentiel important de synergies entre la Suisse et l’Italie en termes de collaboration, de vente de proximité, de partage de produits, de connaissances et d’expérience.

A lire aussi : 19 laiteries ou fromageries d’alpage décrochent une médaille d’or pour leur Raclette du Valais AOP
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top