04.07.2019, 12:39

Scandale de la FIFA: Michael Lauber accuse un juge fédéral de partialité

chargement
Le procureur général Michael Lauber a déposé une demande de récusation. (Archives)

AFFAIRE FIFA Michael Lauber, procureur général de la Confédération, accuse le juge fédéral Giorgio Bomio-Giovanascini de partialité. Celui-ci aurait manqué de partialité en le critiquant publiquement devant un conseiller aux Etats.

Le procureur général Michael Lauber riposte après sa récusation par le Tribunal pénal fédéral (TPF). Il conteste le juge fédéral concerné, qu'il accuse de partialité.

Le Ministère public de la Confédération (MPC) indique jeudi qu'il a déposé une demande de récusation contre le président de la Cour des plaintes du Tribunal pénal fédéral (TPF) auprès de la Cour d'appel du tribunal basé à Bellinzone, sous la forme d'une demande de révision. Il confirmait à Keystone-ATS une information des journaux de Tamedia.

Impartialité mise en cause

"Le MPC a pris connaissance d'informations suggérant une possible partialité du juge pénal fédéral en charge, et ce de manière explicite en lien avec la personne du procureur général", poursuit-t-il.

Michael Lauber vise le juge fédéral Giorgio Bomio-Giovanascini, qui l'aurait critiqué devant le conseiller aux Etats Claude Janiak (PS/BL). Il aurait notamment déclaré que la situation au sein du MPC n'est plus tenable et que le procureur général n'est pas rééligible.

Il n'est pas possible pour un juge de s'exprimer publiquement avant une décision.
Claude Janiak, conseiller aux Etats (PS/BL)

"Il n'est pas possible pour un juge de s'exprimer publiquement avant une décision", souligne Claude Janiak dans le Tages-Anzeiger. Contacté par Keystone-ATS, ce dernier n'a rien à ajouter à l'article.

Michael Lauber sera par ailleurs assisté d'un avocat dans le cadre de l'enquête disciplinaire ouverte par l'Autorité de surveillance du Ministère public de la Confédération (AS-MPC), précise le MPC. Il s'agirait de Lorenz Erni. La procédure disciplinaire sera dirigée par le Professeur Peter Hänni.

Contraire à la procédure

Le Tribunal pénal fédéral (TPF) a estimé le 17 juin que les rencontres de Michael Lauber avec le président de la FIFA Gianni Infantino étaient contraires aux règles de procédure. Le procureur général ainsi que deux autres procureurs ont dû se récuser dans les enquêtes sur la corruption dans le football. La décision de la Cour des plaintes est définitive et ne peut pas être attaquée par recours.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

JUSTICEFootball: le procureur général de la Confédération, Michael Lauber, récusé dans l'affaire FIFAFootball: le procureur général de la Confédération, Michael Lauber, récusé dans l'affaire FIFA

JusticeJustice: le procureur général Michael Lauber entendu dans une affaire de chasse à l’ours offerte en RussieJustice: le procureur général Michael Lauber entendu dans une affaire de chasse à l’ours offerte en Russie

justiceAffaire FIFA: la réélection du procureur général du MPC Michael Lauber reportée en septembreAffaire FIFA: la réélection du procureur général du MPC Michael Lauber reportée en septembre

polémiqueMinistère public de la Confédération: le procureur général Michael Lauber fixé sur son sort mercrediMinistère public de la Confédération: le procureur général Michael Lauber fixé sur son sort mercredi

Top