14.03.2019, 19:34

Grande-Bretagne: les députés votent pour un report du Brexit d'au moins trois mois

chargement
Grande-Bretagne: les députés votent pour un report du Brexit d'au moins trois mois

crise Les députés britanniques ont massivement voté jeudi pour le report du Brexit et contre l’organisation d’un nouveau vote en Grande-Bretagne.

Les députés britanniques ont adopté jeudi une motion du gouvernement prévoyant un report du Brexit ainsi qu'un nouveau vote sur l'accord de retrait de l'UE négocié par Theresa May avec Bruxelles. Ils offrent ainsi une bouffée d'oxygène à la Première ministre.

 

 

A quinze jours de la sortie prévue du Royaume-Uni de l'Union européenne, prévue officiellement le 29 mars, le Parlement a acté le fait qu'il n'est pas prêt, faute d'avoir pu dégager un consensus sur la forme qu'il veut donner à cette rupture après 46 ans d'une relation houleuse.

Selon la motion présentée par le gouvernement, adoptée par 413 voix contre 202, les députés "acceptent que le gouvernement cherche un accord avec l'UE" pour un report de la date du Brexit. Signe des profondes divisions qui agitent la majorité, 188 Tories ont voté contre, dont sept membres du gouvernement, parmis lesquels le ministre chargé du Brexit Stephen Barclay ou celui du Commerce international Liam Fox.

Elle prévoit un court report, jusqu'au 30 juin, si les parlementaires approuvent l'accord de retrait de Mme May, qu'ils ont déjà retoqué à deux reprises mais qu'elle a décidé de leur soumettre encore une fois d'ici le 20 mars.

La motion présentée par le gouvernement a été adoptée par 413 voix contre 202. Keystone

 

Menace d'un long report

Si l'accord est encore recalé, alors le report devra aller au-delà du 30 juin et impliquera que le pays participe aux prochaines élections européennes en mai, a prévenu Theresa May.

Ce scénario d'un long report prolongerait l'incertitude dans laquelle est plongé le Royaume-Uni depuis le référendum de juin 2016. Il pourrait même signifier pas de Brexit du tout, a insisté Mme May, qui compte bien jouer sur cette menace pour rallier à son accord les eurosceptiques de son Parti conservateur et les députés du petit parti unioniste nord-irlandais DUP, son allié au Parlement.

Mais pour le leader de l'opposition travailliste, Jeremy Corbyn, la cheffe du gouvernement devrait accepter que son accord, qui prévoit une sortie du marché unique et de l'union douanière européenne, n'est pas "une option viable".

Pas de nouveau référendum

Il n’y aura pas de second référendum sur le Brexit en Grande-Bretagne. Les députés britanniques ont massivement voté jeudi contre l’organisation d’un nouveau vote sur la sortie de l’Union européenne.

Au total, 334 députés se sont prononcés contre cet amendement et 85 pour, près de trois ans après le référendum de juin 2016 qui avait décidé du Brexit et à 15 jours de sa date théorique du 29 mars. Le Parlement et le pays sont profondément divisés sur les modalités de mise en oeuvre de la sortie de l’UE.

ATS

À lire aussi...

Grande-BretagneLes députés britanniques rejettent un Brexit sans accordLes députés britanniques rejettent un Brexit sans accord

UERoyaume-Uni: moment de vérité pour l’accord de Brexit de Theresa MayRoyaume-Uni: moment de vérité pour l’accord de Brexit de Theresa May

criseBrexit: le Parlement britannique soutient le projet de Theresa May et l'idée d'un reportBrexit: le Parlement britannique soutient le projet de Theresa May et l'idée d'un report

Top