07.07.2017Quand vous n’aurez plus que des machines à qui parler…

Le Nouvelliste du 24 juin 2017 publie, sous la plume de Prune Pasquet, une quasi pleine page intitulée «Voyagez futé». On y trouve de tout et de rien, des adresses de sites internet, des blogs, des conseils… Mais à aucun moment n’est fait mention des professionnels de la branche, les agents de voyage, qui offrent – aux mêmes prix que le web quand ce n’est pas moins cher – un service personnalisé, une connaissance et une expérience du terrain, de meilleures garanties et assurances financières, des agents locaux dans le monde entier.

Le secteur du voyage est le secteur économique le plus violemment touché par l’arrivée d’internet. Faire la promotion du self-service sur le web sans mention aucune de la cinquantaine d’agences de voyages que compte le Valais, c’est faire preuve d’un certain mépris pour celles et ceux qui luttent jour après jour pour continuer à offrir à sa clientèle un service à visage humain.

Nicole Travelletti

Top