11.09.2017, 00:01  

Un doublé historique

Abonnés
chargement
Dominique Aegerter devant Tom Lüthi: le premier nommé a décroché le deuxième succès de sa carrière après celui obtenu en 2014 en Allemagne.

 11.09.2017, 00:01   Un doublé historique

Par ats

MOTOCYCLISME - Dominique Aegerter (Suter) s’est imposé à Misano devant Thomas Lüthi (Kalex), signant un fantastique et inédit doublé.

Aegerter (26 ans) a obtenu de superbe manière la deuxième victoire de sa carrière, après celle obtenue en 2014 sur le Sachsenring, en Allemagne. Le Bernois n’a pas commis la moindre erreur sur une piste détrempée, sur laquelle de nombreux pilotes, et non des moindres, sont partis...

Aegerter (26 ans) a obtenu de superbe manière la deuxième victoire de sa carrière, après celle obtenue en 2014 sur le Sachsenring, en Allemagne. Le Bernois n’a pas commis la moindre erreur sur une piste détrempée, sur laquelle de nombreux pilotes, et non des moindres, sont partis à la faute. Après s’être fait voler un casque samedi matin, ce succès aussi inespéré que magnifique fait plus que le consoler.

«Les conditions étaient très difficiles. Je ne m’attendais pas à être aussi rapide, j’avais un bon grip. J’ai vu que Tom était juste derrière, mais je voulais gagner», a déclaré Aegerter avant de monter sur le podium. Cette victoire va sans doute s’avérer précieuse pour lui assurer un bon guidon pour 2018.

Très bonne opération

Thomas Lüthi, avec cette 2e place, a effectué une très bonne opération comptable. Leader du championnat, Franco Morbidelli (Kalex) est en effet tombé au 4e tour alors qu’il menait. L’avance de l’Italien sur Lüthi (31 ans) n’est désormais plus que de neuf points, à cinq courses de la fin. Tout est relancé. «Je n’avais pas de bonnes sensations au début. Après, quand j’ai vu la chute de Franco, j’ai pensé qu’il y avait une belle possibilité de combler l’écart au championnat. J’ai voulu attaquer Domi, mais il était très fort sur les freins. A la fin, j’ai assuré», a expliqué Lüthi. Fred Corminboeuf, patron du team, était satisfait. «Tom a fait tout juste. Il sentait qu’il était plus rapide, mais il n’a pas voulu prendre de risques inutiles. Il ne fallait pas faire de bêtises», a-t-il commenté au micro de la RTS. Troisième Suisse de la catégorie, Jesko Raffin (Kalex) s’est aussi mis en évidence en terminant 10e. Il a lui aussi disputé une course sans faute. Le Malais Hafizh Syahrin (Kalex) est monté sur la troisième marche du podium de cette course haletante. Il n’avait plus été à pareille fête depuis son GP national en 2012…

Deux hommes à égalité

En motoGP, c’est Marc Marquez (Honda) qui s’est imposé. L’Espagnol a dépassé l’Italien Danilo Petrucci (Ducati) dans l’ultime tour. Un autre Italien, Andrea Dovizioso (Ducati), complète le podium. Marquez, qui a fêté le 59e succès de sa carrière et le 33e dans la catégorie reine, a attendu le début de la dernière boucle pour lancer une attaque sur Danilo Petrucci. L’Italien n’est pas passé loin d’une première victoire. Au championnat du monde, Marquez et Dovizioso se retrouvent à égalité en tête avec 199 points. Ils comptent 16 points d’avance sur Maverick Vinales (Yamaha), 4e à Misano.

Disputée également sous une pluie battante et émaillée de nombreuses chutes, l’épreuve moto3 a tourné à la démonstration de Romano Fenati (Honda). L’Italien a fait cavalier seul pour s’imposer avec une énorme avance (28’’594). ats


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top